Art and science

Art and science

Hervé This:

Art et science ? Arts et sciences ? C’est une sorte de tarte à la crème, et pas un prix Nobel qui joue en amateur (voire très bien, on a le droit) d’un instrument de musique n’échappe à l’inévitable conférence sur ce thème.

Pourtant, je crois qu’il n’y a aucune relation.

Entendons-nous bien : je crois qu’il n’y a aucune relation entre l’art et la science, mais pas entre les artistes et les scientifiques, et je ne dis pas qu’il n’y ait pas des influences de l’un sur l’autre, et vice versa.

Je crois surtout qu’il faut clarifier l’affaire.

La croyance d’une union possible me semble aussi fautive que la confusion entre science et technologie, au moins dans le principe. Dans les deux cas, j’ai l’impression que la confusion résulte d’ un idéalisme platonicien mal venu.

Science et technologies tout d’abord. La simple monosémie de la langue française doit conduire à penser que si les deux activités se recouvraient, il n’y aurait évidemment pas besoin de deux noms pour pour les distinguer. La seule existence de noms différents , c’est-à-dire de catégories distinctes, montre à l’évidence il s’agit de deux champs.
Ont-ils une intersection non vide ? Il faudra y regarder de plus près, mais l’analyse des spécificités de chaque champ conduit en réalité à distinguer les deux, comme cela fut montré lors des Cours de gastronomie moléculaire 2008 (le livre du cours devrait paraître -enfin!- le 25 août prochain, mais redisons la chose : la science, recherche des mécanismes des phénomènes, n’est pas la technologie, études des techniques en vue de leur transformation.

()

080607_ps_foodchemist_600x

Read also: The Father of Molecular Gastronomy Whips Up a New Formula

Comments are closed.

%d bloggers like this: